fbpx
trottinette électrique zimo

17 millions de trajets quotidiens en voiture en île de France dont plus de la moitié ont une distance inférieure à 4 kms. C’est près de 50.000 tonnes de co2 rejeté quotidiennement que nous respirons. Pour l’imager, ces 50.000 tonnes représentent un volume de 50.000 bus anglais à 2 étages … et c’est quotidien.

Et les lignes de forces ne sont pas positives : urbanisation galopante, transports en commun saturés…

Le vélo est une alternative à la voiture qui se développe, mais le fait d’arriver en sueur sur son lieu de travail, la difficulté de se garer de façon sécurisée et l’impossibilité de l’utiliser de manière « intermodale » peuvent être des freins à son adoption. C’est une des raisons principale au développement des nouveaux moyens de transport électriques :

  • Trottinettes électriques
  • Vélos électriques
  • Gyroroue
  • etc.

Nous allons nous concentrer dans cet article principalement sur la trottinette électrique.

De plus en plus de personnes habitant en ville délaissent la voiture et se tournent vers ces nouveaux moyens de transport. Et ce pour des raisons pratiques, écologiques ou économiques.

On peut se demander aujourd’hui, quel est l’impact environnemental de ces nouveaux moyens de transport électriques ?

Dans cet article nous allons traiter uniquement de l’impact sur la pollution des villes par les véhicules de transport personnel. Nous n’avons pas accès aujourd’hui aux données concernant les émissions de la chaîne de production, les processus de fabrication, le chargement des engins, la durée de vie de ces appareils et leur cycle de recyclage.

portland

Portland réduit ses émissions de CO2 grâce aux trottinettes électriques

Une étude réalisée par la ville de Portland aux Etats-Unis (Source : PortlandOregonGov) nous apporte des estimations sur la réduction de l’utilisation des voitures dans la ville de Portland depuis l’arrivée de ces trottinettes électriques en free-floating.

En 4 mois, la ville a estimé que ces engins électriques ont permis de remplacer 485 790 kms carbonés parcourus en voiture personnelle. Cela représente approximativement 122m^3 de CO2 rejetés dans l’atmosphère évités. Pour se faire une idée plus concrète, cela représente l’émission moyenne de 27 voitures personnelles sur une année.

Les utilisateurs de Lime en Île de France

À Paris aussi, depuis le mois de juin dernier, on voit apparaître de plus en plus de trottinettes électriques en libre service. Lime, Bird, Voi… Ils sont aujourd’hui une dizaine d’acteurs sur le marché.

L’institut d’études Odoxa a conduit une étude (source : Odoxa) (commandité par l’entreprise américaine Lime) en Février 2019 sur un échantillon de 1500 utilisateurs de Lime Parisiens et Franciliens sur leur utilisation des trottinettes électriques en libre service.

59% des utilisateurs de Lime déclarent utiliser les trottinettes électriques pour réduire, au moins partiellement, leur dépendance aux véhicules motorisés personnels (voiture, taxi, covoiturage, scooters ou cyclomoteurs).

Alors que les trottinettes électriques sont apparues dans la capitale il y a moins d’un an, déjà 11% des Parisiens et 5% des Franciliens déclarent déjà utiliser des trottinettes électriques en libre service. Et le potentiel n’es pas encore atteint, 17% des Parisiens et 14% des Franciliens envisagent d’en utiliser à l’avenir.
Cela représente un total de 24% des Parisiens et 17% des Franciliens qui pourraient utiliser ces trottinettes en libre service à l’avenir.

L’étude d’Odoxa nous apprend également que près de la moitié des utilisateurs utilisent les trottinettes électriques pour se rendre au travail (49% des Parisiens et 47% des Franciliens), le plus souvent ils les utilisent pour faire une partie du trajet (29% et 26%).

Il n’existe à ce jour pas d’étude montrant réellement la réduction de la pollution et de la qualité de l’air à Paris car il n’y a pas encore assez de données disponibles. Cependant on observe une tendance à la réduction de l’usage de ces moyens de transport personnel polluants.

67% des Parisiens et 71% des Franciliens affirment être écologiques et cherchent à utiliser des moyens de transport sans carbone.

L’étude d’Odoxa montre aussi que 57% des usagers de Lime ayant essayé ont envie d’acheter leur propre trottinette personnelle.

Les trottinettes électriques en entreprise

Les entreprises aussi ont un rôle à jouer dans la transition écologique et beaucoup d’entre elles s’intéressent à ces nouveaux moyens de mobilité écologiques.

Pour les entreprises de plus de 100 collaborateurs, le plan de mobilité (PDM) est obligatoire depuis le 1er janvier 2018 et impose aux entreprises de mettre à disposition de leur collaborateurs des nouvelles solutions de mobilité plus écologiques. Mobistreet répond à cette demande en proposant un service de trottinettes électriques partagées pour les entreprises.

Le service Mobistreet est adapté aux entreprises : nous proposons des trottinettes électriques confortables et de qualité pour les collaborateurs. Mais aussi une application mobile pour pouvoir les déverrouiller, des équipements adaptés (casque, brassard réfléchissant). Mobistreet c’est aussi des assurances spécifiques, un système de gestion de flotte, une formation orientée sécurité et nous prenons en charge la maintenance et le SAV de ces engins.

Pour plus d’informations, vous pouvez visiter le site de Mobistreet, ou nous contacter.